LE KINBALL

Le kin-ball est un sport collectif créé au Québec en 1986 par Mario Demers, professeur d'éducation physique. Puis a été concrétisé et développé par la compagnie Omnikin, en 1987. Cette compagnie regroupait alors des éducateurs physiques d'universités québécoises. Le mot Omnikin vient de OMNI qui signifie tout, toujours, et du mot KIN qui veut dire la science de l'homme en mouvement.
Le kin-ball ne s'est pas créé du jour au lendemain. Des éducateurs physiques se sont concertés afin d'expérimenter les potentialités de ce ballon unique pour finalement faire naître le kin-ball. À l'origine, la balle était utilisée dans différentes activités d'adresse, de coopération et de conditionnement physique.
C'est en 1985 que le premier cours destiné aux enfants est mis sur pied. Devant la popularité du programme, Mario Demers se dit qu'il faut absolument inventer un jeu autour de cette large sphère.
Après plusieurs années de réflexions le projet mûrit et prend forme pour finalement donner naissance à ce qu'il décide de nommer le kin-ball (du mot grec KINESIS qui veut dire en mouvement). C'est en août 1987 que ce sport a véritablement été constitué avec des règlements protégés.
La fédération internationale de kin-ball recense 3,8 millions de pratiquants essentiellement situés au Canada, aux États-Unis, au Japon, en Belgique, en France, en Suisse, au Danemark, en Espagne, en Allemagne et en Malaisie.
Le kin-ball en France est arrivé en 2001. En 2015 on compte environ 400 licenciés. dans différents clubs dans des villes, comme : Nantes, Vannes, Paris, Rennes, Villeneuve d'Ascq, Montauban, Grenoble, Le Mans.
Les règles du jeu ont été élaborées de manière à mettre l'accent sur le respect des autres joueurs et des arbitres, l'esprit d'équipe et l'implication permanente de tous les joueurs. 
 

Le but du jeu

Le but est de servir le ballon à l’une des équipes adverses de façon à ce que cette dernière ne puisse pas le réceptionner avant qu’il ne touche le sol.
L’équipe qui a le ballon (que ce soit au service ou pendant le jeu) choisit une des équipes adverses (généralement celle qui a le plus de points) en l’appelant par sa couleur, précédé de « Omnikin » . Trois joueurs maintiennent le ballon afin que le quatrième puisse le frapper de façon ascendante ou horizontale vers un endroit stratégique, le plus handicapant possible pour l’équipe choisie. Au moment de la frappe, les quatre joueurs de l'équipe attaquante doivent être en contact avec le ballon. Les joueurs de l'équipe désignée doivent rattraper la balle, avec n'importe quelle partie du corps, avant qu'elle ne touche le sol. Si l'équipe désignée rattrape la balle, elle la relance à l'équipe de son choix.

Les valeurs

  • La coopération : ce sport véhicule l'esprit d'équipe et la coopération. La règle qui implique que tous les membres de l'équipe doivent toucher le ballon au moment de la frappe nécéssite une très bonne entente.
  • Les respect des autres : aucune forme de non-respect envers les joueurs, les arbitres, les juges ou les spectateurs n'est tolérée, cette pratique fait partie intégrante des règles. Le fair-play est une valeur fondamentale de ce jeu.
  • L'accessibilité technique : ce jeu propose d'utiliser des techniques sportives simples et efficaces qui permettent de rendre le kin-ball accessible à tous (quels que soient les antécédents sportifs et les capacités physiques de la personne).